Le budget de la ville


Le budget en un coup d'oeil


Le budget de la ville a été voté le 9 février 2017 à l’unanimité.

  • Quatre grandes orientations :

- Accompagner les citoyens de demain avec une priorité donnée à l’éducation et à la jeunesse,
- Préparer l’avenir de la ville avec l’acquisition de parcelles, le projet de ZAC ou le développement du numérique dans les bâtiments publics, 
- Maintenir des services à la population de qualité,
- Préserver un cadre de vie équilibré.

  • La part communale des impôts locaux n’a pas augmenté depuis 14 ans

Les élus se sont engagés à ne pas augmenter la part communale des impôts locaux afin de préserver le pouvoir d’achat des ménages.
Elle augmente néanmoins mécaniquement par la revalorisation des bases d’imposition effectuée par l’Etat chaque année et la remise à niveau de la Taxe d’Enlèvement
des Ordures Ménagères (TEOM) prévue jusqu’en 2020 par la Métropole Rouen Normandie.

  • Une gestion saine et rigoureuse

Les efforts de gestion ont permis à la ville de dégager suffisamment d’autofinancement pour continuer à investir et emprunter à minima pour le développement de notre ville. Cet effort considérable a été salué par la Chambre Régionale des Comptes dans son rapport.

  • Le désendettement se poursuit

La ville de Saint-Pierre-lès-Elbeuf poursuit son effort de désendettement tout en maintenant une politique d’investissement dynamique.
L’encours de la dette municipale s’élève à 3 700 375€ en 2017 contre 8 754 000€ en 2010.


Ce qu'il faut retenir du budget 2017

  • Un budget de 11,3M€ pour les dépenses réelles, fonctionnement et investissement confondus.
  • Une diminution des recettes de fonctionnement de 0,93%.
  • Un budget pour tous

    A travers ce budget, les élus font le choix de s’adresser à tous les Saint-Pierrais :

    - 431 000€ pour la rénovation du groupe scolaire Galbois.
    - 1,6 M€ pour le programme de rénovationde la RPA.
    - 135 000€ pour le lancement du projet médiathèque.
    - 50 000€ pour la rénovation du jardin public du Manoir.
    - 177 000€ pour la mise en accessibilité des bâtiments publics.
  •  La maîtrise des dépenses de personnel et des coûts de fonctionnement. Les dépenses réelles de fonctionnement restent stables avec une légère augmentation de 0,63% par rapport à 2016.
  • Une baisse des dotations de l'Etat de 160 000€ soit 11%. Néanmoins, l’effort demandé en 2017 aux communes au titre de la contribution au redressement des finances publiques sera diminué de moitié par rapport à ce qui était inscrit initialement en loi de programmation.
  • Un soutien de la Métropole Rouen Normandie par le biais du Fonds de Soutien à l’Investissement Communal (FSIC) établi sur 5 ans. En 2017, une demande de subvention sera faite pour financer une partie de la mise en accessibilité.